Faites place :
Un squelette qui représente la mort symbolique.

Bientôt aura lieu la fin de l’année Celte, se terminant le 31 octobre (et non le 31 décembre comme aujourd’hui). Ce jour que l’on appelle Samhain était la nuit du Dieu de la Mort.
Qui dit fin d’une année, dit mort de l’année, renaissance de l’année suivante… vous faites le lien.

Du coup, quoi de mieux qu’une réflexion approfondie sur cette arcane 13.
Qui est, a mon sens, la plus représentative de ce jour particulier.

Alors pourquoi cette lame est-elle parfois LA MORT,
parfois l’unique carte Sans Nom… est-ce par pudeur ?
De ce fait, représente-t-elle réellement la mort comme on l’entend ? L’opposition à la Vie ?

Eh bien…c’est bien plus complexe que cela,
vous vous en doutez.

Je vais principalement évoquer la différence entre le système Rider-Waite Smith ( RWS )
et le Tarot de Marseille.

Car le premier est le plus utilisé au monde, et qu’il découle historiquement du deuxième, et parce qu’il me faut toucher du doigt les liens entre les deux pour notre sujet du jour. En effet, cette arcane 13 est l’une des plus passionnantes différence entre les deux decks. 

 

Dans le Tarot de Marseille,

On observe d’une part que le « squelette » est en réalité de couleur chair.
Bien loin du squelette « mort » et blanc ( saviez-vous que « squelette » vient du mot grec Skeletos qui veut dire « desséché » ? ) Ici, notre squelette a l’air bien plus vivant que mort, il représente en réalité l’essence de notre être, notre « moi » profond. Il est même en action.
De sa faux vitale (rouge) et spirituelle (bleue) il travaille la terre, la nature profonde, SA nature profonde.
Il labour le champ de son ego mal placé, il purifie son être des morceaux de lui-même qui le rendent dépendant et se débarrasse des principes réducteurs qui l’enferment. 

Le Tarot de Marseille met l’accent vraiment sur « une purification radicale du passé », un renouvellement nécessaire à une réalisation personnelle.

La lame ne porte pas de nom, et rappel étrangement celle du MAT, qui elle a un nom, mais pas de chiffre… Le MAT, qui est tout bonnement la PREMIÈRE étape du voyage initiatique du Tarot. Cet arcane qui représente l’énergie nouvelle,  l’appel au voyage et la libération.
Avec l’Arcane 13, notre « moi » profond fait le ménage pour retrouver une liberté perdue (celle la même dont le MAT est le symbole)

Un appel au renouveau donc ?

Dans le Rider-Waite Smith,

On constate une représentation plus détaillée en fonction de notre âge et notre niveau d’égo, car le travail de « purification » ne sera pas le même.

Ainsi l’enfant, encore innocent et pas du tout préoccupé par son image, est épargné.
L’adolescente, dont l’ego commence à se forger, semble sur le point de s’évanouir.
Le roi, qui est l’image populaire de l’égocentrisme, est lui complètement terrassé.

Plus notre ego est grand, plus l’on s’accroche aux masques
qui cachent notre nature intérieure.

Et donc plus grand et plus douloureux sera le travail de retour à la liberté perdue.
Le religieux, lui, représente ceux qui ont renoncé à leur ego totalement. ( « Que ta volonté soit faite » )
Alors, sans aller dans le sens littéral et s’enrôler dans un couvent… on comprend que pour être libre, il faut apprendre le lâcher-prise. L’homme de foi reste debout car il a appris à mettre en avant son dévouement et son altruisme avant son propre ego.
Tant mieux, car l’armure montre que « la Mort » est invincible, le changement est inévitable.
Vissée sur sa monture, elle n’épargne personne.

La fleur sur le drapeau signifie l’éclosion de la spiritualité, soit la « véritable vie éveillée » que nous apporte la “mort” en armure. L’éclosion et le blanc représentent la pureté, promesse d’un renouveau.
Le centre plein de graines, montre la richesse intérieure que l’on va pouvoir semer.

Pour résumé, peu importe le courant tarologique, l’enseignement reste le même, cette lame est un appel à se délester du passé, d’un ego mal placé et de nos mauvaises influences. Elle suggère que par la suite il y aura un nouveau départ et une énergie nouvelle, une libération.

Le message est exprimé de façon différente et chacun des courants s’attarde sur un point plus qu’un autre. Mais je trouve fascinant ce genre d’étude, les symboles développés se complètent et nous permettent d’approfondir plus encore notre travail intérieur.

Qu’en pensez-vous, la comparaison vous a plu ?
Souhaitez-vous une étude similaire sur une autre Arcane ? 😊 Si oui laquelle ?
À très vite!