La fête d’Halloween arrive à grands pas ! Moment de transition entre la saison claire et la saison sombre, elle est avant tout l’une des quatre grandes fêtes de l’année celtique : Samhain.

La nuit du 31 octobre au 1er novembre est traditionnellement un moment “hors du temps” où l’on célèbre la nouvelle année à venir. Selon les croyances de l’époque, c’est le moment où l’irréel côtoie le réel et où les hommes peuvent communiquer avec les esprits de l’autre monde.

Halloween est depuis toujours ma fête préférée, non seulement pour ses traditions et sa symbolique mais aussi parce qu’elle a lieu durant l’automne (une de mes saisons préférées avec le printemps). J’aime le camaïeu des feuilles qui s’obscurcissent au fur et à mesure que l’hiver arrive, l’odeur du froid mêlée à celle de la terre, l’odeur du pain grillé et du bois de cheminée qui me rappelle mon enfance, et surtout… les soupes de potimarrons !

Samhain prononcé /ˈsɑːwɪn/, était une fête où la société celtique se rassemblait à l’occasion de banquets rituels, elle marquait la fin des combats pour les guerriers et la fin des travaux agraires. Selon les sources écrites qui nous ont été transmises il pouvait s’agir du moment où l’on votait de nouvelles lois, où l’on rendait justice, célébrait des mariages et la fin des moissons.
C’était un moment de rassemblement et d’échanges ! On faisait des offrandes aux dieux et aux ancêtres, on allumait des feux pour guider les esprits errants et on se déguisait en animal pour empêcher les mauvaises “fées” de nous enlever.

Samhain durait une semaine, 3 jours avant la pleine lune de novembre, le jour de la pleine lune et 3 jours après.
Par tradition les Gaulois éteignaient le feu de leur foyer puis se rassemblaient en cercle autour du feu sacré de l’autel du village. Après la cérémonie chaque foyer recevait des braises pour rallumer le feu de leur maison et ainsi se protéger durant l’année à venir.

Plus symboliquement Samhain est le moment où Cernunnos le dieu Cornu gaulois (de la virilité, de la régénération et gardien des portes de l’autre monde) sort des enfers pour se lancer dans sa Chasse Sauvage.
Il représente le cycle de la nature : il apparaît au solstice d’hiver, se marie à la fin du printemps et meurt lors du solstice d’été.

Selon une croyance bretonne avant d’aller se coucher on laissait de la nourriture sur la table et une bûche allumée dans la cheminée pour les âmes des morts. Cette croyance me rappelle beaucoup la fête des morts au Mexique (qui tire son origine des célébrations aztèque) où l’on dresse un autel pour les défunts, composé de leurs mets préférés, de bougies, de fleurs, d’objets personnels, etc.

Mais attention, pas question de manger la nourriture laissée !

La légende dit que les mets perdent leurs saveurs parce que les morts se nourrissent de leurs arômes.
On rend alors hommage aux morts, c’est un moment de rassemblement et de reconnaissance.

Mais alors comment fêter Samhain aujourd’hui ?

La citrouille :

À l’origine, en Irlande, on utilisait un navet sculpté contenant une bougie pour commémorer la légende de Jack-O’-Lantern, condamné à errer dans l’obscurité entre l’enfer et le paradis.
En Bretagne jusqu’à la moitié du XXe siècle, les enfants avaient pour coutume de tailler des visages effrayants dans des betteraves évidées et de jouer des tours aux habitants.
Ce n’est qu’au XIXe siècle que le navet fût remplacé par la citrouille aux États-Unis, probablement influencé par l’histoire du cavalier sans tête de Sleepy Hollow de Washington Irving.

La citrouille est l’une des courges les plus faciles à sculpter aujourd’hui, mais cette année vous pouvez tenter de sculpter un navet ou plus simplement en mettre quelques-uns en décoration 😊


Photographie par Sydney Rae 

La nourriture : 

Une tradition ayant survécu jusqu’à aujourd’hui nous vient d’Irlande, il s’agit d’un gâteau aux fruits dans lequel on place un anneau avant cuisson.

On dit que celle ou celui qui trouve l’anneau trouvera le véritable amour dans l’année !

La citrouille est évidemment un des mets traditionnels, après l’avoir sculpté on récupère ses graines que l’on fait grillées et sa chair pour en faire des tartes, de la soupe ou de la confiture, etc. Bien sur tous les fruits et légumes d’automne sont à l’honneur : pommes, choux kale, navets, betteraves, châtaignes, coings, noix, blettes, courges, etc.



Au menu cette année chez nous :
Entrée : des chips de choux kale, des radis
et autres légumes crus avec une sauce à la ciboulette et à l’ail
Boisson : mon fameux pumpkin cocktail (mélange de chair cuite de potiron, de cidre et d’épices)
Plat : un risotto de quinoa, du potiron au four et des châtaignes
Dessert : une tarte aux pommes.



La décoration :

On mise tout sur les courges encore une fois ! On peut aussi mettre quelques guirlandes de feuilles et d’agrumes séchés, des pommes de pin, des marrons, des bougies, des pommes, etc.

Et surtout des décorations qui font peur ! Je vous le rappelle le but est de faire fuir les mauvais esprits 😉

Le rituel :

Samhain est idéal pour faire le point sur nous-même, se débarrasser des aspects négatifs de notre vie et repartir sur de bonnes bases.
C’est le moment d’honorer ses ancêtres, et diminuer son activité pour se préparer aux mois d’introspection qui arrivent.
Puisqu’elle symbolise la nouvelle année, c’est aussi le moment de prendre de nouvelles résolutions, de penser à l’année à venir, se libérer des liens du passé…

Pour accompagner le corps dans cette saison froide on peut commencer à mettre en place une routine de relaxation comme le yoga ou la méditation.

La divination était une des pratiques les plus populaires lors de la nuit d’Halloween. La plupart du temps elle servait à savoir quel était le nom de son futur compagnon 😊 Pelures de pommes, pépins, choux kale, fauchage du blé, traversée des cendres, “gâteau muet”, etc tout était bon pour connaitre l’identité de son futur époux ou épouse !

Aujourd’hui on peut plus simplement pratiquer un tirage de tarot, non pas pour connaitre son futur compagnon, mais pour nous guider durant l’année à venir!
Le tirage le plus approprié reste celui de la roue de l’année  🙂

Mélania écrira un article sur celui-ci dans les jours à venir.  Si vous n’êtes pas libre le 31 pour fêter Samhain pas de panique, son énergie est présente les jours avant et après!
L’important est de profiter de cette période pour faire le point.

🎃 Et vous comment allez vous fêter Halloween ? 🎃



J’espère que cet article t’a plu ! Si c’est le cas n’hésite pas à le partager ou à partager ton rituel de saison sombre en commentaires.