Alors que la nature autour de nous se recouvre d’une fine couche de givre (ou de neige pour certains chanceux !), arrive le 1er février, date à laquelle les celtes fêtaient Imbolc.

Mais qu’est-ce qu’Imbolc ?

Associé à Brigid, incarnation de la triple Déesse (déesse du changement, de la poésie, du feu mais aussi de l’eau et de la naissance), Imbolc symbolise le passage de l’hiver au printemps, le commencement et la transformation.

Imbolc est peut-être l’une des fêtes les plus personnelle : c’est un moment d’introspection profonde et de réflexion. Son nom fait référence à la purification par l’eau et ses racines romaines à la fécondité. On célébrait alors les Lupercales en l’honneur de Faunus (dieu protecteur des troupeaux).
C’est aussi le moment où l’on célébrait le premier lait donné par les brebis pleine en Irlande, symbolisant l’arrivée du printemps et la survie à l’hiver. Eh oui ! À l’époque les moutons surnommés “espèce de jours courts”, s’accouplaient en automne et les brebis naissaient aux alentours d’Imbolc (soit 5 mois plus tard) !

À cette période de l’année on retrouve beaucoup d’autres traditions liées aux animaux. Comme le jour de la marmotte ! Selon cette tradition, si la marmotte voit son ombre, il reste alors encore six semaines à attendre avant l’arrivée du printemps !

L’ours était aussi un des animaux les plus populaires. La fin du mois de janvier était la période où celui-ci sortait de sa tanière pour voir si le temps était clément. La chandeleur était d’ailleurs surnommée “chandelours” du XIIe au XVIIIe siècle dans les Alpes, les Pyrénées et les Ardennes

Quelles sont ses traditions ?

Chez les romains, l’une des plus ancienne fête était le festival Februalia, on y célébrait et rendait hommage aux dieux et aux morts, on se purifiait pour la nouvelle année.

Les celtes, eux créaient des “poupées de grain” faites à partir de céréales, de roseaux, de maïs ou autres végétaux.

On fabriquait aussi des Croix de Brigid que l’on suspendait dans la cuisine pour attirer protection sur le foyer. Parfois, on les fabriquait lors de Lughnasadh, et on les ressortait à Imbolc pour symboliser la transformation de la Vieille femme en Vierge.

Pour célébrer Imbolc j’ai fabriquer un petit bouquet de blé (plus simple à réaliser qu’une poupée 😊) avec quelques brins que j’avais coupé cet été. Il ne me reste plus qu’à l’accrocher et à poser mes intentions pour chaque tige. Car Imbolc, c’est aussi le moment où l’on décide des buts que l’on veut atteindre et developper durant l’année à venir.

Symbole de fertilité, de richesse et de prospérité, le blé était d’ailleurs utilisé lors des rites divinatoires romains. On chauffait un grand chaudron avec un à l’intérieur un nombre impair de grains de blé. Avec la chaleur les grains sautaient d’un côté et de l’autre d’une diagonale préalablement tracée. Si le nombre de grain était plus important à droite, l’année serait favorable. Par contre, si le nombre de grain était plus important à gauche, on s’attendait à passer une très mauvaise année.

Et la chandeleur dans tout ça ?

La “fête des lumières” (2 février), puise ses origines dans les Lupercales romaines, et comme nous l’avons vu des celtes. Lesquels portaient des flambeaux et parcouraient les champs en priant la déesse Brigid de purifier la terre avant les futures semailles.
Au fur et à mesure du temps, les crêpes firent leur apparition. On les préparait avec le surplus de farine et ainsi s’assurait la prospérité pour l’année à venir. Leur forme ronde et leur couleur dorée rappelant le retour du soleil.

« Chandeleur à ta porte, c’est la fin des feuilles mortes. »

Et aujourd’hui ?

Moment de l’année où les nouvelles plantes commencent à germer sous la neige protectrice. Imbolc est une fête d’entre deux, plus calme et personnelle que les autres fêtes de l’année.
On se débarrasse des choses superflues (purification), on met en place de nouvelles idées (naissance), on fait le point sur ce qui nous entoure (transformation).

De mon côté, je vais m’occuper de l’appartement, faire le tri et purifier l’intérieur avec quelques plantes (si ça vous intéresse, nous avons écrit un nouvel article sur ce sujet). Puis j’allumerais quelques bougies et prendrais un bon bain 😌

Si vous avez la possibilité de sortir en pleine nature, allez-y ! Vous aurez peut-être la chance d’apercevoir quelques bourgeons, voir même des perce-neiges : la seule à fleurir durant la “période sombre” .

Cette année Imbolc tombe un vendredi, mais son énergie est présente les jours qui la précède et les jours suivants, je vais donc naturellement profiter du week-end pour organiser tout ça !



Et toi, vas-tu fêter Imbolc ? 
Si cet article t’a plu n’hésite pas à le partager !

J.