Haaa… Le sapin ! On le retrouve dans presque toutes les maisons au moment de Noël, et je voulais profiter de la période hivernale pour en apprendre un peu plus sur lui. 

La mot “sapin” désigne en réalité plusieurs espèces de conifères, aux formes et tailles diverses mais aussi aux propriétés et odeurs différentes ! Mais aujourd’hui, nous allons parler du sapin baumier.

Comme nous l’avons vu dans l’article de Noël, le sapin est un symbole de renouveau et de vie éternelle. On disait aussi autrefois, qu’il empêchait la foudre de tomber et conjurait les mauvais sorts.

Antiseptique, expectorant, riche en monoterpène (dynamisant et tonifiant), on l’utilise en huile essentielle pour lutter contre l’angoisse, la fatigue, le stress et la tristesse. Les amérindiens d’ailleurs, connaissaient bien ses avantages, ils utilisaient sa résine, ses bourgeons, ses poussent, ses aiguilles et sa gomme (aujourd’hui connue comme baume du Canada – que l’on utilisa pour réparer les fissures des verres).
Aujourd’hui, en Pologne, on utilise ses jeunes pousses que l’on conserve dans du sucre pour en faire du sirop. Et en Catalogne, on utilise ses cônes pour créer une boisson rafraîchissante.

Autre petit plus de notre “beau sapin roi des forêts”: sa robustesse en fait un excellent protecteur ! En effet, celui-ci joue un rôle de brise-vent et favorise le développement de la faune ! Enfin, ses graines en font un excellent encas pour les oiseaux et les petits mammifères.



J’espère que ce petit article t’a plu 🙂 Si c’est le cas n’hésite pas à le partager !