Pour aller plus loin dans l’étude du tarot rien de tel que l’exercice du mandala. En effet les lames du tarot sont connectées de manière intrinsèque et rien n’est plus parlant que cette étude à plat des cartes et de leurs assemblages. 

Vers une vision de l’infini…

” Mon mandala terminé je regardais clairement les cartes avec une pointe d’excitation
J’étais passée à un niveau supérieur encore de la compréhension du tarot. “

Bien que mon étude avec Jodorowsky m’est déjà appris à quel point tout était connecté… j’en voyais bien là une preuve presque « mathématique ». Ces lames avaient été créer avec un message, la volonté de montrer l’union de tout et le cycle de la vie dans son ensemble.

On y retrouve au centre le Mat, Première arcane 0, représentant de l’énergie première, le niveau 0 de construction, nous sommes tous quelque part l’architecte de notre vie. Sur le Mât nous posons la carte du Monde, qui résume à elle seule toute la structure du tarot
Cette carte est décrite souvent comme la plus importante du jeu : en son centre la femme humaine, figure qui nous représente, elle est notre conscience. Encadrée par 4 symboles, représentant les 4 couleurs du jeu : 
L’ange : Coupe, centre émotionnel, sentiments.
L’aigle : Épée, centre intellectuel, pensées.
Le lion : Bâton, centre passionnel, sexuel, créativité et désirs.
L’animal couleur chair : Deniers, centre corporel, besoin matériel.

Les lames s’organisent selon la numérologie du tarot que nous verrons surement plus tard dans son ensemble, mais ce qu’il faut retenir c’est que les nombres à tendance « réceptive » sont à gauche et ceux à tendance « active » sont à droite. Le numéro 10 vient se placer à droite du 9 et non au-dessus, car il suggère toujours un passage au cycle suivant.

On voit donc à ce stade apparaitre un symbole, la svastika, symbole du mouvement cosmique.

Vient ensuite le placement des figures : Valet, Reyne, Roi, Cavalier. Dans cet ordre, de l’intérieur vers l’extérieur. Chaque figure suivra naturellement la série à laquelle elle se rapporte ( Figures Épée sous les épées…etc.). Enfin nous organisons les vingt Arcanes Majeurs en deux séries de 10. La première série réalise principalement ses actions vers le haut et sera placée verticalement au-dessus de la carte du monde. Cette série des 10 premières Arcanes symbolise le travail d’élévation de la conscience.
Les 10 autres seront placés vers le bas car leurs actions agissent vers nos racines, et sont majoritairement composées d’être mythiques, surhumaines. Ces 10 dernières Arcanes correspondent à notre travail sur notre inconscient profond.

J’ai naturellement simplifié les étapes mais je vous invite à vous pencher sur votre jeu dans son ensemble, qu’il soit tarot de Marseille ou non, un jeu est créé comme un tout.

C’est passionnant cette réflexion qui permet de tisser un lien particulier avec les cartes!
Elle offre un moyen de percevoir l’impact du jeu dans son ensemble. 
C’est personnellement devenu un rituel à chaque nouveau deck 🙂

Et vous quel est votre rituel de familiarisation avec un nouveau jeu ?
Je suis curieuse de savoir !