Avec les jours froids de l’hiver qui sont enfin là… on a envie de prendre soin de nous, de notre moral et de notre bien-être ! C’est le moment parfait pour se plonger dans la pratique du yoga, et découvrir tous ses biens faits. On y va doucement mais surement, à son rythme… s’offre alors à nous un voyage en pleine conscience, une introspection par le corps et l’esprit.
Personnellement j’ai appris par le yoga à aimer mon corps pour ce qu’il est, soit loin d’être parfait, mais quand je prends soin de lui il me le rend bien. Il n’y a que durant la pratique du yoga que  mon apparence ne m’importe pas. Mon esprit se sent apaisé car mon corps aussi. C’est ce rendez-vous là que j’ai avec moi-même toutes les semaines. C’est dans ces moments que je m’aime pour ce que je suis, un être respirant, qui s’étire, se contracte et joue avec la gravité…

Suivez-moi, je vous présente Muriel : mon adorable prof de yoga qui est surtout et avant tout une amie. Elle nous parle de sa formation, sa position préférée et de son amour pour cet art de vivre.


Depuis quand fais-tu du Yoga ? À quel point a-t-il changer ta vie ?

J’en fais depuis 20 ans, j’ai commencé pour continuer une énergie que j’ai rencontrée en Inde.
La spiritualité m’attirait et la pratique m’aidait pour mes problèmes de dos.
Pour moi la rencontre avec le yoga a tout changé, elle t’invite à toujours te remettre en question dans ta relation au corps et au monde… C’est une réflexion douce mais continuelle qui s’effectue tranquillement, et ne  peut déboucher que sur une transformation..…

Quel type de yoga enseignes-tu ? Parle moi de ton parcours Yogi !

J’ai commencé par du HATA, NIDRA, ASHTANGA, KARMA…. 
Puis au long de mon parcours, j’ai rencontré Dominique Lussan la créatrice du HVSY ( ADI VAJRA SHAKTI YOGA ).  Ce type de yoga est une étude globale sur les yogas, mais plus encore, c’est un véritable chemin initiatique de développement personnel, de connaissance de soi,  d’ouverture vers d’autres mondes, c’est aussi un profond retour aux sources, une découverte de ce que l’on est, de son propre “Être “. 
Ce yoga est un outil de recherche de conscience .
Je suis en formation pour devenir enseignante, cet apprentissage est complet, il dure plusieurs années. Et non, il n’est pas toujours aisé, mais il me pousse sans cesse, à aller chercher le meilleur au plus profond de moi-même. Je me suis lancée dans un voyage intérieur sans retour, une merveilleuse évolution  pour le corps, pour l’Être et pour son environnement.

 

Est-ce que tu médites ? Si oui cela a-t-il  une importance sur ta pratique du yoga ?

Oui bien sûr que je médite, je ne sais pas si je fais du yoga quand je médite ou si je médite quand je fais du yoga. Les deux sont liés.
La méditation est partout finalement….à chaque moment de présence en conscience.

Quelle est la conséquence si tu n’en fais pas ?

Pour moi, c’est comme un rituel, si je ne le fais pas… je sais que je me rattraperai à un autre moment. J’ ai compris que l’on peut pratiquer partout et n’importe quand. On peut le faire discrètement, se mettre en conscience dans nos mouvements les plus anodins

Peut-on pratiquer le yoga si on est blessé à certains endroits ?

Oui, on s’adapte aux blessures, et on ne fait pas certaines positions tant que le corps n’est pas réparé. Seulement parfois pour des blessures plus importantes il est indispensable de consulter un médecin sur les différents exercices d’étirement possibles…

Pour toi le yoga qu’est-ce que c’est ? Une discipline, un art de vivre, un courant, un peu des trois ?

Oui le yoga est une discipline qui englobe une certaine rigueur et dans le même temps beaucoup de douceur. Le yoga c’est trouver le juste chemin entre ces deux thèmes. C’est aussi un engagement envers soi-même, de fait, notre vie change et se calque au rythme du yoga. Et c’est aussi une idée de la vie, une culture, une ouverture, une vision du monde qui nous entoure, mais il faut garder à l’idée que cette idéologie n’est pas figée et qu’elle évolue toujours, quoiqu’il arrive, quoiqu’il advienne.
 

Quels sont les challenges les plus difficiles que tu rencontres physiquement et mentalement ?

Physiquement j’ai souvent des douleurs, au dos notamment, donc je dois bien m’échauffer. Certains jours je dois accepter de ne pas pouvoir faire certaines positions. J’avais tendance à être frustrée, lorsque pour des circonstances morales ou physiques, je n’arrivais pas tel jour à faire un enchaînement. Mais avec le temps, j’apprends la douceur avec moi-même et à être dans le non-jugement.

À l’inverse quels sont tes points forts ? Quelle est ta position favorite ?
Pourquoi ?

Ma position préférée est Sirsasana : qui consiste à tenir en équilibre à l’envers avec la tête qui repose sur les coudes, les pieds déployés vers le ciel. Tenir Sirsasana me permet de voir les choses sous un autre angle, un autre point de vue, le sang circule d’une manière différente. 
Pour mes points forts je dirais ma volonté, j’ai une certaine ténacité pour atteindre mes objectifs. Je vois mon évolution : je constate que je muscle mon dos et c’est ce qui me fait du bien. Sans compter le travail et les bienfaits sur mon moral et mon mental.

Qu’est-ce qui est le plus important pour toi dans la relation avec tes élèves ?

Qu’ils se sentent bien et eux-même. Le but d’un cours est que la personne se découvre elle-même, qu’elle se rende heureuse. Je me considère juste comme un intermédiaire, je tire les ficelles pour que la personne se découvre.

Quel conseil donnerais tu a une personne qui commence sa pratique ?

D’en faire régulièrement, sur plusieurs mois, pour ainsi voir l’évolution. Pour réellement prendre conscience de tout ce que le yoga peut nous apporter.
Il n’y a pas d’intérêt à prendre un cours tous les trois mois. La régularité est la clef, je dirais qu’au moins une fois par semaine c’est bien 🙂

Par curiosité, où te vois-tu dans 5 ans ?

Je me vois porte-parole du yoga quoi qu’il arrive, c’est une évidence, il fait partie de moi. Je lui dois bien ça, sa pratique m’a tant donné. J’aimerais donner en retour et partager.

Et enfin, as-tu une citation ou un mantra préféré ?

«  Se pourrait-il que….? », c’est l’ouverture du domaine des possibles, toujours garder l’espoir, la porte ouverte !
J’aime aussi particulièrement le mantra de la transmutation  :
OM HAM HAM HAM
RAM RAM RAM
KLIM KLIM KLIM
HUM HUM HUM
SWAHA

Note: Le mantra est une formule sacrée dotée d’un pouvoir spirituel, que l’on répète en boucle lors d’une méditation. Le pouvoir de répétition n’est plus à prouver, son pouvoir sur l’intention et l’inconscience est reconnu par de nombreuses cultures et psychologues…

J’espère que tu as aimé cette petite interview ! 🙂 Si oui n’hésites pas à la partager ! 
Fais-tu du yoga ? Si oui, depuis combien de temps ?
M